Vous possédez un compte Facebook ou Google ?

Mais oui, il y a aussi des professeurs heureux

>Société|01 septembre 2009, 7h00|
Société

C'est ce matin que les 825 100 enseignants de France font leur rentrée. Et tous ne sont pas aigris, au contraire. Les profs heureux nous ont confié leur secret : éviter la routine.

Le rangement des classes, c'est fait, le classement des cours et cahiers aussi. Le cartable, c'est aujourd'hui qu'ils le ressortent, un jour avant d'entrer en scène devant les quelque 12 millions d'élèves qui goûtent un dernier jour de vacances. 825 100 enseignants font leur rentrée aujourd'hui, découvrant qui leur premier établissement, qui de nouveaux collègues, un nouveau directeur ou proviseur, les emplois du temps et les dernières circulaires ministérielles.
Pour eux, comme pour la majorité des salariés, la fin des vacances a forcément un petit air de blues. Et pour eux, ils le disent tous, rentrée rime avec énorme trac. « On se demande toujours de quoi l'année sera faite. Et contrairement au petit qui à la trouille parce qu'il ne connaît pas sa maîtresse, nous, c'est au minimum 25 nouvelles têtes qu'on affronte », sourit une institutrice.
« Une fois dans ma classe, je m'éclate ! »
Mais non, rentrée ne rime pas pour autant avec gros cafard et moral au plus bas. Car si on parle le plus souvent de leur aigreur, s'ils sont prompts à descendre dans la rue, les enseignants ne sont pas tous ni toujours en colère. Le prof heureux existe. Nous en avons rencontré. Jeunes ou installés depuis de longues années. Critiques parfois, souvent agacés des lourdeurs administratives de leur maison Education nationale : sans que cela entame leur ardeur et leur passion du métier. « Une fois dans ma classe, je m'éclate ! » rigole Emilie. Cette trentenaire est pourtant irritée cette rentrée de ne pas savoir à la veille du grand jour où elle sera affectée comme remplaçante. Le secret ? « Eviter la routine », indique Jean-Pierre, trente ans de « maison », toujours passionné : « Je ne m'imaginerais pas souffrir dix-huit heures par semaine devant une classe ! » Leur récompense ? « Les élèves. »
 

  Le Parisien
il vous reste
5
article(s) à lire
Suivez Le Parisien
Restez branchés à l'actualité
services
Abonnez-vous à l'offre 100% numérique
Profitez du journal à la veille de sa parution
Accédez en illimité à tous les contenus sur tous vos écrans
Découvrez toutes les infos locales
Bénéficiez d'un espace privilégié réservé uniquement aux
abonnés
1/0PARIS (XVIIe), HIER. Gaelle, qui enseigne dans un lycée sur la dalle d'Argenteuil, multiplie les projets pour ses élèves.
MON PROFIL
mon clubmes newslettersmon abonnementmes achatsmon journal
me déconnecter
video
622797
Mais oui, il y a aussi des professeurs heureux
Le rangement des classes, c'est fait, le classement des cours et cahiers aussi. Le cartable, c'est aujourd'hui qu'ils le ressortent, un jour avant ...
http://www.leparisien.fr/societe/mais-oui-il-y-a-aussi-des-professeurs-heureux-01-09-2009-622797.php
2009-09-01T07:00:00+02:00
http://s1.lprs1.fr/images/2009/09/01/622829_vm.JPG