Vous possédez un compte Facebook ou Google ?

Megaupload : «Kim Dotcom», l'homme qui pesait 150 millions d'utilisateurs

>High-Tech|20 janvier 2012, 15h27|
Capture d'écran de Kim Schmitz, alias «Kim Dotcom», escorté par un policier lors de son apparition au tribunal d'Auckland le 20 janvier 2012. AFP/TV3
High-Tech
Il est soupçonné d'avoir été à la tête de l'une des plus «grandes affaires de violation de droits d'auteur jamais traitées aux Etats-Unis», selon le FBI. «Kim Dotcom», alias Kim Schmitz, alias Kim Tim Jim Vestor, est le fondateur de Megaupload Limited et actionnaire unique de Vestor Limited. Cet Allemand de 37 ans qui vit entre Hong Kong et la Nouvelle-Zélande, a aujourd'hui accédé à une célébrité dont il se serait bien passé.

Megaporn, Megavideo, Megalive et Megapix sont ses créations. Megaupload, son site-amiral, compterait 50 millions de visiteurs par jour et 150 millions d'utilisateurs inscrits, soit 4% du trafic d'internet mondial. Au final, l'empire, sous le nom de Megaworld regroupe aujourd'hui treize portails selon une enquête publiée par le site owni.fr. Il serait actuellement le 22e site le plus visité par les Français chaque jour.  

Kim Dotcom vivrait en Nouvelle-Zélande dans la maison la plus chère du pays

Son centre névralgique, Megaupload Limited, est situé dans le quartier d'affaires Won Chaï à Hong Kong. Mais Kim Dotcom a choisi de vivre en Nouvelle-Zélande, près d'Auckland, dans ce qui serait la maison la plus chère du pays, selon l'enquête de journalistes néo-zélandais d'Investigate Magazine, citée par owni.

Sur son passé, pas vraiment de biographie officielle. L'homme est un ancien pirate informatique qui aurait réussi à cracker les systèmes informatiques les mieux protégés. Il se serait lancé dans le streaming au début des années 2000, avant de fonde Megaupload Limited. Le début de la fortune.

Kim Dotcom (ou Kim Schmitz) le 25 mai 2002 à Munich. AFP/PETER KNEFFEL



Lorsque les policiers neo-zélandais sont arrivés chez lui ce vendredi pour l'arrêter, «M. Dotcom (Kim Schmitz) est rentré dans sa maison et a activé plusieurs mécanismes de fermeture électronique», raconte Grant Wormald, un inspecteur. «Une fois ces codes neutralisés par la police, il s'est barricadé dans une chambre forte (...), et lorsque la police est parvenue à y pénétrer ils ont trouvé M. Dotcom près d'une arme qui avait l'apparence d'un fusil de chasse à canon scié».

«Juridiquement nous allons nous battre jusqu'au bout»

Dans un communiqué, la police néo-zélandaise indique avoir effectué des perquisitions dans dix endroits d'Auckland, dont la vaste demeure de Kim Dotcom, appelée «Dotcom Mansion». Liste des saisies: plusieurs voitures de luxe, dont une Cadillac rose de 1959 et une Rolls Royce Phantom. Quelque 11 millions de dollars néo-zélandais (6,83 millions d'euros) ont été gelés sur des comptes bancaires, a ajouté la police.

VIDEO. Auckland : la police fouille la maison du fondateur de Megaupload




La justice néo-zélandaise s'est prononcée ce vendredi contre sa mise en liberté sous caution. Kim Dotcom risque jusqu'à 20 de prison. Du côté de Megaupload, Emmanuel Gadaix, un Français directeur des opérations, a été le premier, et le seul pour l'instant, à réagir. «Juridiquement nous allons nous battre jusqu'au bout», explique-t-il en assurant que l'acte d'accusation est rempli d'«inexactitudes». Selon PCINpact, «le message d'Emmanuel Gadaix (...) est clair : même décapitée de ses principaux responsables, MegaUpload ne baissera pas les bras. Elle prépare sa riposte à la mainmise du FBI sur ses serveurs».

  leparisien.fr
il vous reste
5
article(s) à lire
Suivez Le Parisien
Restez branchés à l'actualité
services
Abonnez-vous à l'offre 100% numérique
Profitez du journal à la veille de sa parution
Accédez en illimité à tous les contenus sur tous vos écrans
Découvrez toutes les infos locales
Bénéficiez d'un espace privilégié réservé uniquement aux
abonnés
1/0Capture d'écran de Kim Schmitz, alias «Kim Dotcom», escorté par un policier lors de son apparition au tribunal d'Auckland le 20 janvier 2012.
MON PROFIL
mon clubmes newslettersmon abonnementmes achatsmon journal
me déconnecter
video
1821123
Megaupload : «Kim Dotcom», l'homme qui pesait 150 millions d'utilisateurs
Il est soupçonné d'avoir été à la tête de l'une des plus «grandes affaires de violation de droits d'auteur jamais traitées aux Etats-Unis», selon l...
http://www.leparisien.fr/high-tech/megaupload-kim-dotcom-l-homme-qui-pesait-150-millions-d-utilisateurs-20-01-2012-1821123.php
2012-01-20T15:27:00+01:00
http://s1.lprs1.fr/images/2012/01/20/1821004_megauploadchef.jpg